La médecine chinoise : une meilleure alternative à la médecine classique

Connue à travers le prisme de l’acupuncture, la médecine chinoise est actuellement très répandue en Occident. Ce système médical innovant et complet se base sur l’énergie vitale appelée le Qi. Beaucoup y reconnaissent un moyen naturel pour mieux se sentir et pour réduire la consommation de médicaments, si l’état de santé le permet.

La médecine chinoise : comment ça fonctionne concrètement ?

Bien que l’acupuncture soit la pratique la plus connue en médecine traditionnelle chinoise (MTC), elle n’en représente qu’une partie. Elle englobe également une pharmacopée de plusieurs centaines de plantes médicinales, le massage comme le Tui Na, la diététique chinoise et le Qi Gong. Elle se base sur plusieurs théories à savoir l’utilisation des méridiens et des points d’acupuncture, l’équilibre énergétique et les interactions des 5 éléments.

Pour cette médecine dite holistique, l’individu est considéré comme un tout. Elle vise à établir un équilibre des forces « Yin Yang » afin de fluidifier la circulation de l’énergie vitale. Elle effectue cela grâce à ces 5 éléments : le bois, le métal, la terre, l’eau et le feu.

En cas de déséquilibres énergétiques, la médecine chinoise pourra appliquer les techniques de rééquilibrage, une optimisation de la diététique et une gymnastique adaptée. Grâce à cela, il devient plus facile de rétablir l’harmonie du corps et la communication entre les différentes fonctions organiques, car l’énergie circule correctement. Par ailleurs, elle s’appuie sur un bilan énergétique sur mesure et un partenariat visant à mobiliser le thérapeute et le patient.

Comment se déroulent les séances de consultation?

Consulter un praticien en médecine chinoise permet aux patients de profiter des soins adaptés à son cas. En effet, deux personnes avec le même symptôme peuvent être traitées différemment. Dans un premier temps, le professionnel observe tout d’abord l’attitude corporelle et spirituelle générale, le teint du visage puis le comportement physique et mental du malade. Il procède ensuite à une audio-olfaction qui consiste à écouter la respiration, la voix et les borborygmes émis par le consultant. Il posera par la suite des questions liées à l’environnement familial, au cadre de vie et aux habitudes alimentaires du patient. La palpation est la dernière étape nécessaire pour élaborer le bilan. La prise de pouls chinoise s’effectue au niveau des deux poignets et sur d’autres points du corps.

Bien entendu, ces quatre étapes de consultation peuvent se mélanger. Une fois que le spécialiste de la santé obtient toutes ces informations, il les classifie suivant la méthode dite des huit règles qui vont lui permettre de mieux analyser chaque cas et de déterminer le type de soin adapté. Un excellent praticien ne va jamais se baser au diagnostic de médecine occidentale pour déterminer le bilan énergétique, car il connaît très bien l’importance de la médecine chinoise et son principe.

Apropos de l'auteur

Les principaux types de méditation

Les types de méditation les plus courants sont la méditation vipassana, transcendantale, Zen et la méditation en pleine conscience. Comprendre au mieux chaque technique de méditation Pour ...