Cœur : les bons gestes pour sauver une vie

Aujourd’hui en France, 50 000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque. Prise en charge assez tôt, la victime s’en sort dans 10% des cas. Or, la plupart des témoins d’un tel malaise ne connaissent pas les gestes de premier secours. Pourtant, avoir les 3 réflexes suivants peut s’avérer vital : appeler, masser, défibriller sont les gestes qui sauvent.

Appeler le 15 ou le 112

Un malaise cardiaque peut arriver n’importe où et n’importe quand, tout le monde peut en être victime ou y être confronté.
Connaître le premier geste de secours peut sauver une vie, il est simple et à la portée de tous. Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, alertez les secours en appelant le 15 ou le 112, un opérateur du SAMU vous expliquera la démarche à suivre en attendant que les secours arrivent à l’endroit que vous leur aurez indiqué. Donnez-lui toutes les informations nécessaires sur l’état de la victime, ne raccrochez que lorsqu’on vous l’aura demandé.

Pratiquer un massage cardiaque

Durant l’arrivée des secours, allongez la victime sur une surface dure, agenouillez-vous sur le côté contre elle et commencez à pratiquer un massage cardiaque. Posez vos mains l’une sur l’autre, au milieu du thorax, entre les deux seins, tendez vos bras et gardez-les ainsi durant toute la durée du massage. Pratiquez des pressions fortes en appuyant de tout votre poids. Enfoncez vos mains de 3 à 6 cm dans la poitrine, remontez-les entre chaque pression pour permettre au sang de revenir vers le cœur. Effectuez les pressions de manière régulière en comptant jusqu’à 30. Vous pouvez pratiquer le bouche-à-bouche toutes les 30 pressions. Reprenez ensuite le massage cardiaque par série de 30 pressions. Continuez sans vous arrêter jusqu’à l’arrivée des secours ou si la victime reprend une respiration normale.

Utiliser un défibrillateur

Si quelqu’un est près de vous, demandez-lui de chercher un défibrillateur. Ces derniers sont généralement disponibles dans les lieux publics (centres commerciaux, gares, mairies, pharmacies, places de marchés…). Le Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) est très simple d’utilisation, il va vous guider vocalement dans les étapes à suivre. Utilisez-le après 2 minutes de massage cardiaque. Le défibrillateur va administrer automatiquement le choc électrique. Le DAE peut vous inviter à continuer les pressions thoraciques, vous devrez donc alterner les séries de 30 pressions et de 2 insufflations.

Si aucun défibrillateur n’est à proximité, continuez le massage cardiaque sans vous arrêter jusqu’à l’arrivée des secours. N’hésitez pas à alterner avec une autre personne pour pouvoir vous reposer, le massage est très physique et garder une cadence bien régulière est très important. Il arrive parfois que l’on se retrouve seul sur une scène d’accident sans aucune aide disponible ; l’idéal serait que chacun puisse acheter un défibrillateur. Si nous avions tous ce matériel à portée de main, nous éviterions de perdre du temps, qui est vital lors d’un arrêt cardiaque.

Apropos de l'auteur